Québécoblog

lundi, mars 20, 2006

Pétard

Une bonne blague bien française (trouvée par un collègue) :

Ecouter :

mercredi, mars 01, 2006

Hiver rude, très rude...

Une bonne blague trouvée sur InfoTech.

Il fait très froid cet hiver. Le bûcheron canadien décide de couper du bois pour faire des réserves.
Mais combien en faut-il? Combien de temps va durer cet hiver si rigoureux? Il ne sait pas. Il scie, il coupe, il fend, sous le regard impassible de son voisin le vieil Indien.
Au bout d’un moment, le tas est déjà gros, il décide de consulter le sage:
- Qu’en penses-tu? Faut-il en couper encore beaucoup du bois?
- Hiver rude, très rude…, grommelle le vieil Indien.
Le bûcheron se remet au travail: il scie, il fend, il coupe pendant des jours. Les tas s’accumulent, sous les yeux du vieil homme immobile.
Il décide d’aller le consulter à nouveau:
- Est-ce suffisant?
- Hiver rude, très rude…, soupire l’Indien.
Le bûcheron repart d’arrache-pied pour une nouvelle séance de coupe. Il abat la moitié de la forêt.
Epuisé, il consulte une dernière fois son voisin.
- C’est assez, n’est-ce pas?
- Hiver rude, très rude… dit le vieil Indien.
- Mais comment le sais-tu, bon sang? s’énerve le bûcheron.
- Quand Indien voir Homme Blanc couper beaucoup de bois, Indien comprendre hiver rude, très rude…
…raconté par Fred le Breton…

vendredi, février 24, 2006

Pourquoi Ségolène est à coté de la plaque ?

Ça m'a frappé en voyant Ségolène Royale avec une charentaise rouge à la main sur le JT de Jean-Pierre Pernaut (TF1, 2ième semaine de janvier). A voir dans Arrêt sur Image. Que faisait cette éminente femme politique en charentaise à la télé me direz-vous ?

Et bien en tant que Présidente de la région Poitou-Charentes, Mme Royale défendait l'emploi dans une usine locale de charentaise :
L'entreprise risque de délocaliser au Japon. Et moi, je ne veux pas de ça [...] parce que c'est un savoir-faire qui remonte au XVIIIe siècle [...].

Ecouter :
Je ne suis pas d'accord, mais alors pas du tout ! Bien sûr qu'il faut lutter pour maintenir l'emploi en France mais sûrement pas comme ça.

Bien que les charentaises soient un produit traditionnel issu d'un savoir-faire indiscutable, il n'en reste pas moins que c'est un produit qui requiert beaucoup de main d'oeuvre peu qualifiée et peu de technologie de pointe. Donc, les travailleurs des pays émergents, sont tout aussi capables que les français d'en fabriquer. Ne nous leurrons pas, ce type de marché est perdu pour la France. Nous ne pouvons pas entrer en compétition avec des chinois qui fabriquent le même produit à un dixième du prix.

Par contre ce que nous savons faire en France et que les pays émergents ne maîtrisent pas encore ce sont les technologies de pointe et les produits complexes. En ces domaines, de nombreux marchés restent à découvrir, je veux parler de l'informatique, de l'aéronautique, des techniques médicales de pointes etc. Donc la France doit mettre toutes ses forces dans la recherche pour découvrir et maîtriser la première ces nouvelles technologies, et investir dans l'éducation afin de former des ingénieurs et des personnes hautement qualifiées pour travailler dans ces domaines. Nous avons encore une large avance en recherche et en éducation sur les pays émergents. Gardons là ! Agrandissons là !

Je ne dis pas qu'il faut fermer brutalement les usines de produits à forte main d'oeuvre et faible technologie. Je dis qu'on doit laisser ces marchés se fermer doucement en laissant les travailleurs partir dans d'autres secteurs ou alors en retraite ou préretraite et sans les remplacer.

Quand Ségolène dit à ces travailleurs qu'elle va sauver leur industrie, d'une part, elle leur ment parce que le France ne peut pas (physiquement pas !) protéger toutes ces industries en perdition ; d'autre part, que feront les enfants de ces travailleurs ? Vont-ils aussi faire carrière dans la charentaise ? Arrêtons de leur mentir et aidons les tout de suite à acquérir des qualifications dans des secteurs porteurs ! Troisièmement plutôt que de dilapider les fonds publics en vains investissements, utilisons les pour favoriser la recherche ! Les chercheurs l'ont assez réclamé !
Le peuple qui a les meilleurs écoles est le premier peuple, s'il ne l'est pas aujourd'hui, il le sera demain. [Jules Simon]

mercredi, février 22, 2006

Les Justiciers Masqués

Beaucoup connaissent l'émission "Les Justiciers Masqués" sur la radio CKOI au Québec. Mon ancien boss s'est fait prendre le 1er février. Un de ses copains a monté un coup et Les Justiciers Masqués ont appelé chez lui. A mourir de rire.

Ecouter :

mardi, février 21, 2006

Coluche

Coluche
Pour éviter d'avoir des fils ou des filles, faites l'amour avec votre belle-sœur, vous n'aurez que des neveux.

Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.

Soyez gentil avec vos enfants, car c'est eux qui choisiront votre hospice!

Les amis vont et viennent, les ennemis s'accumulent.

Si l'amour est aveugle, il faut palper.

Si la femme était bonne, Dieu en aurait une. Si elle était de confiance, le diable n'aurait pas de corne.

Certains hommes aiment tellement leur femme que, pour ne pas l'user, ils se servent de celle des autres.

Pire qu'une pierre dans la chaussure est un grain de sable dans la capote!

Si un jour tu te sens inutile et déprimé, souviens-toi : un jour tu étais le spermatozoïde le plus rapide de tous.

Les chefs sont comme les nuages, quand ils disparaissent, il fait un temps magnifique!

La hiérarchie c'est comme une étagère, plus c'est haut, plus c'est inutile.

Ton futur dépend de tes rêves. Ne perds pas de temps, va te coucher.

L'Amour, c'est comme la grippe, on l'attrape dans la rue, on la résout au lit.

Les hommes mentiraient moins si les femmes posaient moins de questions.

lundi, février 20, 2006

On dort comme une bûche !

Signez la pétition pour protéger la forêt boréale du Québec ! Excellente initiative de Aux Arbres Citoyens.


www.ondortcommeunebuche.com

Déjà 52300 signatures le 20 février à 10h15. Et ça augmente extrêment vite !!!
Le 21 février à 13h50, 77500 signatures.

vendredi, février 17, 2006

L'Erreur Boréale : Réponse

Voici la réponse de Linda McNicoll de Forêt Québec :
Madame, Monsieur,

À la suite de votre courriel, nous vous suggérons de consulter le site Internet de notre ministère. Vous trouverez au même endroit, les réponses à vos questions.

www.mrnf.gouv.qc.ca dont vous voyez la page d’accueil plus bas [Copie d'écran en pièce jointe du courriel].

Pour obtenir les informations concernant la protection des habitats fauniques, dans la partie le Québec géographique située à droite de votre écran, sélectionnez «Réseau des aires protégées». Vous accéderez à la page «Stratégie québécoise sur les aires protégées» et obtiendrez les détails concernant les habitats fauniques.

Vous pouvez sélectionner «Virage dans la gestion de la forêt publique» (dans la partie en couleur de cette page). Vous y trouverez également tout ce qui a trait à la Commission d’étude sur la gestion de la forêt publique québécoise (Commission Coulombe).

Quant à la CPRS, pour vous exliquer clairement les différentes coupes pratiquées, nous vous postons à l’instant à l’adresse indiquée dans votre courriel, les fiches d’information traitant de la coupe avec protection de la régénération et des sols (CPRS), la coupe de jardinage, la coupe en mosaïque, l’éclaircie précommerciale ainsi que les normes d’intervention dans le milieu forestier.

Nous espérons que ces renseignements sauront vous répondre. S’il y a quoi que ce soit, n’hésitez pas à nous contacter de nouveau.

Linda Mc Nicoll
Division de l'assistance technique
Forêt Québec